AfricInvest entre au capital de Salvador Caetano Auto Africa

December 1, 2015


Dévoilée en exclusivité par Jeune Afrique il y a un mois, l’entrée de AfricInvest au capital de la filiale dédiée à la distribution automobile en Afrique du portugais Salvador Caetano est maintenant officielle.

Dans un communiqué publié ce lundi, le capital-investisseur panafricain indique avoir pris une participation minoritaire dans Salvador Caetano Auto Africa. Cet investissement, dont les modalités n’ont pas été dévoilées, a été réalisé à travers son fonds panafricain AfricInvest Fund III. Lors du premier closing de ce fonds, en octobre 2014, AfricInvest avait indiqué qu’il investirait entre 5 millions et 20 millions d’euros par opération – et jusqu’à 50 millions d’euros dans le cadre d’un co-investissement.

Expansion
Salvador Caetano, qui a récupéré la distribution de Renault en Afrique de l’Est, pousse ses pions jusqu’en Afrique francophone. Le groupe portugais (1,6 milliard d’euros de revenus) s’est installé cette année au Sénégal reprenant à Necotrans le fonds de commerce de Sera, sa filiale active à Dakar ainsi qu’à Bamako et à Nouakchott, de quoi devenir le principal partenaire de Renault au sud du Sahara, avec une dizaine de pays.

Avec AfricInvest, Salvador Caetano gagne un partenaire disposant d’une fine connaissance des marchés subsahariens.

Avec cet investissement, AfricInvest entend « aider Salvador Caetano à consolider sa place sur ses marchés et ses marques actuelles, mais aussi à capturer une plus grande part de la forte croissance prévue dans le secteur de la distribution automobile sur les marchés africains », écrit le capital-investisseur dans son communiqué.

« AfricInvest cherchera également à utiliser ses liens profonds avec les institutions financières africaines pour explorer les possibilités de fournir du financement automobile et du crédit-bail aux clients de Salvador Caetano en Afrique », poursuit le groupe.

Investissements
Créé en 1994, AfricInvest a réalisé plus de 120 investissements à travers le continent, dont près de 18 % dans le secteur du commerce de détail et dans l’industrie des biens de consommation, notamment dans la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI) et le marocain Maghreb Accessoires, spécialiste de la distribution de pièces pour véhicules automobiles.

AfricInvest détient également une expertise solide en matière d’accès au crédit et de financement en Afrique, à travers sa participation (cédée depuis à Tunisie Leasing) dans Alios Finance – spécialiste du crédit-bail présent dans neuf pays subsahariens.

Le capital investisseur panafricain, qui gère environ 1 milliard de dollars d’actifs, compte six bureaux en Afrique (Casablanca, Alger, Tunis, Abidjan, Lagos et Nairobi), pour une cinquantaine d’employés. Source: Jeune Afrique