L’Ivoirien Phoenix Capital Management investit dans la banque ghanéenne First Atlantic Bank Limited

January 19, 2016


Le fonds West Africa Emerging Markets Growth Fund, géré par une filiale de Phoenix Capital Management, PCM Capital Partners, prend 15% du capital de cette petite institution, qui compte 29 agences.

Cette nouvelle opération intervient quelques semaines après avoir injecté 3,3 milliards de F CFA (5 millions d’euros) dans le groupe hôtelier malien Azalaï. Le fonds de capital-investissement doté de 38,5 millions d’euros avait déjà réalisé un premier investissement au Ghana en 2014, en injectant 5 millions de dollars dans Leasafric Ghana.

Le montant investi dans First Atlantic Bank n’a pas été communiqué, mais PCM Capital Partners, société de gestion du fonds contrôlée par le groupe financier ivoirien Phoenix Capital Management, indique dans un communiqué que « la transaction a été réalisée au travers d’AA Global Investment Limited (AAGIL), une société immatriculée sur l’Île Maurice. L’investissement, structuré sous forme de placement privé et d’émission de droits de souscription, permet à AAGIL de détenir plus de 15% de First Atlantic Bank Limited (FABL) dont le capital est tenu majoritairement par le groupe nigérian, Kedari Capital, et des privés ghanéens ».

First Atlantic Bank a été créée en 1995 mais a été entièrement restructurée en 2012 : l’établissement, alors baptisé First Atlantic Merchant Bank, en avait profité pour élargir la palette de ses interventions. L’établissement compte aujourd’hui 19 agences et affichait fin 2014 un total de bilan de 896,4 millions de cédis (environ 229 millions d’euros) et des revenus de 39,8 millions (10,2 millions d’euros). Ces chiffres classent la banque parmi les plus petites du pays, dans un marché à la fois extrêmement dynamique et concurrentiel (la Banque centrale recense 29 banques commerciales).

Nombreux investisseurs
Le niveau de fonds propres obligatoires relativement élevé à l’échelle africaine (il est passé de 60 millions à 120 millions de cédis en 2015, soit environ 30,7 millions d’euros) ainsi que l’exceptionnelle rentabilité des grandes banques du pays (selon des calculs publiés dans le Hors-Série n°41 Spécial Finance de Jeune Afrique, celles-ci sont les plus rentables du continent avec une rentabilité des actifs de plus de 5%) expliquent l’intérêt très marqué des capital-investisseurs pour le secteur.

En 2010, Aureos (Abraaj) avait ainsi injecté 10 millions de dollars (en 2010) dans HFC Bank avant de revendre ses parts à Republic Bank ; en 2012, Development Partners International et Proparco ont misé 22 millions de dollars dans CAL Bank ; en 2014, Amethis Finance et d’autres co-investisseurs ont apporté 35 millions de dollars à Fidelity Bank…

Le West Africa Emerging Markets Growth Fund, dont les principaux actionnaires sont le South Africa Government Employee Pension Fund (GEPF), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque d’Investissement des États de la Cedeao (BIDC) et plusieurs investisseurs institutionnels régionaux, a indiqué qu’il siégera au conseil d’administration de First Atlantic Bank. Source: Jeune Afrique